Artistes et acteurs culturels mauritaniens réclament une tribune d’expression pour Nouakchott, ville créative africaine

Posted By admin on Mai 28, 2020 | 0 comments


Le projet Nouakchott, ville créative africaine est déjà lancé, depuis le 30 juin 2017 sur le sol mauritanien par le Président d’Arterial Network, M. Mamou Daffé. Il était entouré de plusieurs hautes personnalités du secteur de la culture et de développement durable. Désormais, ce programme est une occasion pour mettre en valeur le circuit historique de Nouakchott et la contribution du premier président de la Mauritanie, Me Mokhtar Ould Daddah pour la mise en place d’une capitale politique du pays.


Ces pistes nous font découvrir d’autres qui retracent, accrochent et attirent l’attention de plusieurs Mauritaniens sur la nécessité de faire réussir Nouakchott, ville créative africaine entre 2017 – 2019. Là, on constate que la liberté d’expression par les cultures urbaines prendra sans nul doute sa place pour un accès des visiteurs (touristes et curieux), aux parcours touristiques de la ville. L’objectif de cette démarche est de créer plusieurs opportunités économiques et d’emplois en Mauritanie par l’intervention des artistes et des producteurs.

En prévision, l’intervention des artistes et acteurs culturels mauritaniens sera de réhabiliter les endroits touristiques de Nouakchott pour définir de nouveau un parcours touristique de la ville. Au menu de cette intervention, le Premier bureau du premier président de la Mauritanie, Me Mokhtar Ould Daddah, reconstituer la tente sous laquelle a été signée l’acte d’indépendance du pays, la Première station de Radio Mauritanie après son transfert de Saint-Louis du Sénégal vers NouakchottMauritanie.

Pour rappel, c’était à la veille de l’Independence nationale du pays, le 28 novembre 1960, avec comme identification de cet outil de communication. Radio Mauritanie est sur le sol mauritanien. Elle était identifiée à ses auditeurs : « Houna Nouakchott » – ici Nouakchott. Pour mettre en valeur l’importance de la cohabitation et pour renforcer le respect de la dignité humaine en Mauritanie.

Nouakchott, ville créative africaine dans son programme d’activité 2017 – 2019 était une occasion le 5 juillet 2017 au Stade Olympique de Nouakchott pour présenter aux différents visiteurs d’une exposition sur la diversité culturelle en Mauritanie. Par sa cohésion sociale et par son unité nationale, le « COUSCOUS » est une spécialité traditionnelle qui a fait unir tous les Mauritaniens ce jour du 5 juillet 2017 à Nouakchott autour d’une seule table. Cette spécialité culturelle est commune à toutes les ethnies mauritaniennes ‘’ Peuls (poular), Soninkés, Wolofs et Maures ‘’.

 Cette exposition autour du « COUSCOUS » a été marquée par la présence de M. Hadiya Tandia conseiller Chargé des affaires culturelles et Sociales, au nom de la présidente de la Communauté Urbaine de Nouakchott (CUN) Mme Maty mint Hamady, en présence de M. Kane Limam Monza d’Assalamalekoum Culture et quelques membres de la société civile. Le constat est que sur un mur, tout blanc du Stade Olympique de Nouakchott, un portrait de feu, Me Mokhtar Ould Daddah le premier président de la République islamique de Mauritanie a été dévoilé au public.

Il est écrit, ce qui suit pour illustrer ce portrait : «La Mauritanie de demain sera ce qu’en fera sa jeunesse d’aujourd’hui ».

L’identification du portrait du premier président du pays face aux différents visiteurs d’une exposition culturelle, de Nouakchott, ville créative africaine prouve, aujourd’hui en Mauritanie que l’art est une source d’unification nationale et multinationale. Le Conseiller de la présidente de la Communauté Urbaine de Nouakchott (CUN), Chargé des affaires culturelles et Sociales M. Tandia a livré ses impressions face à la presse sur l’exposition d’une spécialité culturelle qui a fait unir tous les Mauritaniens autour d’une seule table du 5 juillet 2017 à Nouakchott. Il dit :

« Le « COUSCOUS » est une spécialité qu’on retrouve dans toutes les communautés du pays, c’est, une très bonne chose. Aussi, cette spécialité est un facteur qui renforce notre unité et notre cohésion sociale. Ce qui prouve que les Mauritaniens sont tous d’une seule famille». Face aux résultats attendus de Nouakchott, ville créative africaine en Mauritanie, l’objectif de cette noble initiative d’Arterial Network n’est que faire de Nouakchott un espace d’expression de la jeunesse du continent pour renforcer le développement humain.

Aujourd’hui, la culture et activités artistiques en Mauritanie transmettent une nouvelle forme d’expression culturelle. D’où la nécessité d’attirer l’attention des hautes autorités du pays afin qu’elles assistent les artistes et acteurs culturels du pays, à faire passer leurs messages par la musique et par la culture (la peinture), dans le cadre de la liberté d’expression et d’opinion. Malgré, que la Mauritanie a franchi des étapes importantes dans le domaine de la liberté publique. Mais, certains artistes et acteurs culturels mauritaniens réclament une tribune d’expression pour la défense des droits humains à travers la culture urbaine.

Moussa N’Diaye – Journaliste

www.thisisafrica.me/fr

Nouakchott – Mauritanie

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 × 26 =